Le logiciel Visone à l’essai

Ce qui suit n’engage évidemment que son auteur et non l’ensemble des membres du groupement de recherche…

Lorsqu’on fait régulièrement de l’analyse de réseaux, il est rare qu’on utilise un logiciel presse-boutons. On fait du R, du Python, on code en C, que sais-je encore. Lorsqu’on fait des formations d’initiation à l’analyse de réseaux à des étudiant.e.s de SHS, il est commode d’avoir un logiciel à interface graphique correct sous la main. Correct signifie a minima multi-plateforme et gratuit – ce qui disqualifie Ucinet (Windows et payant), Pajek (Windows) ou NodeXL (module pour Excel 2007 et plus). J’avais testé – sans être convaincu – Visone en 2012, petit tour d’horizon de la version 2.17 sortie en février 2017.

Comme la plupart de ses confrères multi-plateformes (Cytoscape, Gephi), Visone suppose que Java soit à jour sur votre ordinateur. L’interface est sobre : des menus déroulant en haut, un panneau latéral avec différents onglets et une grande fenêtre graphique.

Pour tester, j’ai importé un réseau 2-mode constitué d’une liste de liens et d’une liste de sommets (format .csv). L’import se fait sans problème avec le menu file>open : une première fenêtre de dialogue demande des informations sur le type de fichier, une seconde sur l’encodage, les séparateurs utilisés, etc.

Import : première fenêtre
Import : deuxième fenêtre

L’import des liens génère automatiquement une visualisation du graphe. Même procédure pour l’import de la liste de sommets et là, les ennuis commencent. Il est sûrement possible de faire comprendre à Visone que la liste de sommets correspond à la liste de liens mais j’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé comment. Et chaque fois que j’ai voulu avoir des informations sur les options proposées, j’ai vu apparaître ce message :

Toutes les mesures standards sont disponibles, ainsi que d’autres plus rares (link embeddedness avec 2 options possibles, Simmelian backbone ou quadrilateral ; équivalence structurale, etc.). Mais 1. il n’y a pas de documentation et 2. le code est fermé (le logiciel est gratuit mais non libre) donc difficile d’en savoir plus. Autre énigme : où vont les indicateurs calculés ? Il est possible de faire varier la visualisation en fonction des résultats donc ils sont bien stockés quelque part… Là encore, j’ai cherché, je n’ai pas trouvé.

Le petit onglet info renvoie à chaque fois vers le wiki… La capture d’écran ci-dessous a été faite le 21/11/2018 sur le wiki, page Concepts, et chaque terme en rouge signale qu’aucun texte n’a encore été écrit. Ce n’est pas une exception, le manuel dans son ensemble est tout aussi vide – voir par exemple cette page qui a été modifiée pour la dernière fois en 2012.

Visone propose des mesures et méthodes rarement implémentées, en plus de toutes les mesures standards, mais l’indigence de la documentation ne permet pas de le conseiller, dommage.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.